EPN : pour des déclics intergénérationnels

par Jean-Luc Manise le 27 juin 2012

En 2010, la Région wallonne a lancé un appel à projet en direction des EPN afin de lutter contre la fracture numérique intergénérationnelle. 2 ans plus tard, nous voilà en pleine année européenne du vieillissement actif et des solidarités entre les générations. Par essence, l’EPN se prête aux rencontres, aux mélanges des genres, des âges et des cultures. Comment (mieux) y intégrer des pratiques intergénérationnelles ? Atoutage propose des feuilles de route méthodologique et pédagogique en la matière.

« Par exemple en prenant en compte l’aménagement » explique Cécile Dupont, Directrice. « Nous avons apporté un soutien méthodologique en ce sens à l‘EPN de Quevy. Ouvrir un lieu comme un EPN à toutes les générations entraîne de facto une réflexion. Sur les messages qu’on va véhiculer. Sur la communication et les supports qu’on va utiliser pour toucher tel ou tel public. Il s’agit de rendre l’espace attractif pour toutes les générations,non seulement en matière d’accessibilité, mais aussi de convivialité et d’interactivité. »

Croiser les attentes
Comment favoriser les échanges ? Avec des initiatives déjà bien rodées par certains EPN comme l’initiation des plus âgés par les jeunes. « Mais il est intéressant, important, » ajoute Cécile Dupont,  d’avoir une réciprocité, de voir ce que chacun y trouve comme intérêt. Il s’agit d’envisager, de faciliter et stimuler les échanges dans les deux sens. » L’ASBL peut intervenir sous forme de coaching. Il faut compter 2 ou 3 séances de 2 heures : « On peut par exemple aider à effectuer un relevé des attentes des utilisateurs potentiels et voir comment on peut les croiser. On peut aussi prendre en compte la participation de bénévoles.  La dimension du bénévolat est de facto importante lorsque l’on travaille dans l’intergénérationnel. »

Dynamique intergénérationnelle
« Il y a tout un travail possible à faire autour de l’animateur, envisager son rôle dans une dynamique intergénérationnelle où il agira en tant que facilitateur et médiateur. Ce n’est pas si évident. En Maison de Repos, nous pensions avoir fait un bon « briefing » d’un animateur multimédia et pourtant, on s’est aperçu qu’il prenait, sans en avoir conscience, uniquement des exemples qui ne pouvaient « parler » qu’à une seule génération.

Livre-outil
En 2010, Atoutage a publié chez de Boeck un livre outil intitulé « Commenté développer une action intergénérationnelle ? ». Ce guide, rédigé en partenariat avec une vingtaine de professionnels du secteur intergénérationnel belge, est le fruit de deux années de recherche. Il propose une feuille de route pour concevoir, développer ou évaluer un projet intergénérationnel Ici un habitat kangourou, là un mentorat, une pièce de théâtre ou des formations. Comment monter un projet générationnel ? Y a-t-il des trucs et astuces à connaître ? Que faut-il éviter ? Comment développer des activités destinées à un public spécifique ? Comment le mettre en lien avec d’autres générations ? Le guide apporte des réponses concrètes, propose des idées, au travers des témoignages, liste des outils (une cinquantaine) directement utilisables pour le travailleur de terrain des secteurs associatif, éducatif, culturel…et pour les animateurs d’EPN.

Articles Similaires :


Fatal error: Call to undefined function similar_posts() in /homez.39/epnresso/www/wp-content/themes/k2/single.php on line 12